Options latin et grec

Options latin et grec :

Par admin albert-thomas, publié le jeudi 23 avril 2015 20:45 - Mis à jour le jeudi 25 mai 2017 09:32

Tous les ans, les latinistes et les hellénistes partent à la découverte des sites antiques. Voici une petite rétrospective des voyages organisés ces dernières années

 
 
 
Séjour sous le soleil de l'Italie antique du 2 au 8 avril 2017

 

Du 2 au 8 avril, cinquante - trois élèves des options latin et grec accompagnés par M. Delaître, Mme Lopez, M. Vial et Mme Rondier ont réalisé un enrichissant parcours en Italie. Ils ont découvert la Rome antique (Thermes de Caracalla,  Forum, Colisée,  Théâtre de Marcellus, Panthéon, Château Saint-Ange,...) et plus moderne (place Navone, place d'Espagne, Vatican, Monument de Victor Emmanuel,… ) avant de bénéficier d'un temps libre près de la fontaine de Trevi pour déguster une délicieuse glace italienne et choisir quelques souvenirs à rapporter en France.

Ils ont également pu comprendre le fonctionnement d'une ville portuaire grâce à un jeu de piste à travers Ostia Antica, avant d'étudier l'agencement de la gigantesque villa Hadriana construite par l'empereur Hadrien au II ème siècle après JC. Cette propriété dotée de thermes, de multiples bibliothèques et de pièces d'eau rivalise avec la villa d'Este située à seulement quelques kilomètres et se caractérisant par un jardin orné de centaines de fontaines et de jets d'eau.

Le voyage s'est poursuivi par la découverte de trois sites bien conservés du fait de leur ensevelissement par l'éruption du Vésuve en 79 après JC : Pompéi, Herculanum et Oplontis, témoins d'une vie prématurément arrêtée et oubliée pendant de nombreux siècles jusqu'à leur redécouverte à partir du dix-huitième siècle.

Enfin le site de Paestum avec ses temples grecs et sa ville gréco-romaine a permis de compléter le séjour au cœur d'un parc fleuri et enchanteur.

Agrémenté d'une promenade en bordure de mer et d'un repas dans une pizzeria (sans oublier le match de foot improvisé un soir sur le terrain de l'hôtel), ce voyage restera dans les mémoires de chacun.

 

 

Les élèves devant le Colisée (Rome)

Les élèves devant le Colisée

 
 
 
Temple dit de Neptune (Paestum)
 
 
 
 
D'autres photos du voyages        
 
 
 
 
 
Voyage en Espagne (Catalogne) du 5 au 9 avril 2016
 

Du 5 au 9 avril, 52 élèves latinistes et hellénistes du lycée Albert Thomas accompagnés par 4 professeurs (M. Delaître, Mme Lopez, M. Vial et Mme Rondier) sont partis en Espagne pour visiter les sites antiques de la Catalogne. Après un arrêt au théâtre d'Orange sur le trajet aller, ils ont pu découvrir Tarragone et son riche passé romain : son amphithéâtre, son cirque, ses murailles ainsi que son musée archéologique. Dans les alentours de cette ville surnommée « la cité où le printemps est éternel » s'élève également un aqueduc que l'on peut comparer au Pont du Gard.

Le jour suivant a été consacré à la visite de deux villas romaines. La première située à Centcelles possède pour l'émerveillement du regard, une coupole dotée d'une mosaïque de plus d'un million de tesselles. La seconde, la villa d'Els Munts, vaste ensemble nanti de thermes et d'un cryptoportique encore ornée de fresques et de mosaïques, a été construite à proximité de la mer, ce qui a permis au groupe de pique-niquer sur la plage, au son des vagues, dans un cadre enchanteur.

Les visites se sont poursuivies à Barcelone, tout d'abord au musée archéologique et sur la colline de Monjuic où l'on peut bénéficier d'un superbe panorama sur la ville. Puis le lendemain, cette première approche a été complétée par la visite du Park Guëll, de la Sagrada Familia et du quartier gothique et par une inoubliable promenade en vélo. Le dernier jour, était programmée la découverte d'Ampurias qui présente à la fois une ville romaine et une ville grecque antiques, afin de comparer les deux types d'habitat entre la ville basse, plus ancienne, fondée par des colons de Phocée et la ville romaine possédant un amphithéâtre, un forum, des thermes et des maisons d'habitation. Les élèves sont revenus ravis de leur séjour ibérique.

L'aqueduc de Les Ferreres

Le groupe à Els Munts

Détail du Park Guëll

 

D'autres photos (dont certaines prises par Jessica)

 

 

 

 

Voyage en Grèce du 27 mars au 5 avril 2015

Du 27 mars au 5 avril, 46 élèves des options grec et latin sont partis à la découverte de la Grèce, accompagnés par M. Delaître, M. Franc, M. Vial et Mme Rondier. Un programme varié et intéressant attendait les élèves au cours de ce périple qui les a conduits sur les traces des Dieux de la mythologie : Zeus à Dodone, Apollon à Delphes, Asklépios à Epidaure, Athéna à Athènes et bien d'autres encore. Un petit arrêt au canal de Corinthe a été l'occasion de découvrir ce chef d’œuvre qui a mis deux millénaires à voir le jour, tandis que le site d'Olympie tendait un pont entre le passé et le présent par l'intermédiaire des Jeux Olympiques. Les élèves ont également pu gravir la citadelle de Mycènes jadis gouvernée par le roi Agamemnon, commandant des armées grecques lors de la guerre de Troie.

 

Mais ce sont aussi des paysages pittoresques qui se sont offerts à leurs yeux émerveillés lors d'une halte à Metsovo (petit village de montagne), à Nauplie ou encore aux Météores où depuis de nombreux siècles se dressent des monastères sur d'impressionnants pitons rocheux, vestiges d'un massif érodé au fil du temps.

Très vite (dix jours, c'est vite passé), il a fallu prendre le chemin du retour et laisser en Grèce le soleil et la mer, les montagnes enneigées et verdoyantes, les sites berceaux de notre culture et de notre civilisation.

 

Devant le Parthénon

 

Plage de Tolo (devant l'hôtel)

 

 

Avril 2014 : Grand Tour de Sicile

- Cinquante-sept élèves des options latin et grec ont découvert la Sicile du 18 au 26 avril. Lors d’un tour complet de l’île, ils ont contemplé les nombreux vestiges antiques de Ségeste, de Sélinonte, de Syracuse et de la Vallée des Temples. La Villa del Casale, ornée de splendides mosaïques a révélé les habitudes de vie des Romains, tandis que les villes baroques, Catane et Ortygie, offraient un émerveillement sans cesse renouvelé. Terre de contrastes, la Sicile a dévoilé aux élèves l’indicible spectacle du théâtre de Taormine surplombant la mer et faisant face à l’Etna. Une excursion autour du cratère éteint Silvestri a d’ailleurs permis de percer les mystères de ce volcan, riche en mythes et en légendes tandis que ses sommets enneigés proposaient une vue inoubliable.
 
La vallée des temples - Temple de la Concorde
 
 
Ortygie
 
L’Etna


 

 

 

Avril 2013 : En Provence, sur les traces des Romains

- Du 17 au 19 avril, trente-quatre élèves du collège et du lycée ont visité la Provence Romaine et ses principaux sites : le théâtre et l’arc d’Orange, le Pont du Gard, Glanum (site gaulois, gallo-romain et gallo-grec), Nîmes, Arles,...

Les visites traditionnelles étaient couplées à des ateliers pratiques. Les élèves ont pu s’exercer aux sports antiques, écrire sur des tablettes d’argile ou encore jouer une petite scène de théâtre, à la manière romaine. Le centre historique de Beaucaire leur a même proposé un spectacle de gladiateurs ainsi qu’un repas romain, en suivant les fameuses recettes d’Apicius, le cuisinier officiel de l’empereur Tibère. Au menu : concassés de pois chiches, d’olives vertes et d’olives noires, poulet au miel et à la moutarde, accompagné de blé, et en dessert, pain d’épices et raisins secs. Vivre comme les romains ou visiter les vestiges de l’antiquité est très formateur pour l’esprit, mais ces activités seraient restées incomplètes sans une initiation aux fouilles archéologiques sur le site de Glanum, près de Saint-Rémy de Provence. Armés des instruments des archéologues, les élèves ont mis au jour des morceaux d’amphores, des poteries, des lampes à huile, des coquillages et même des pièces de monnaie antiques.

 
Les arènes d’Arles

 

Glanum


 

La Maison Carrée


 

 

Mars-Avril 2012 : Voyage au cœur de la Grèce antique

- Quarante-huit élèves du collège et du lycée Albert Thomas, accompagnés de quatre professeurs ont visité, entre mythe et histoire, les splendeurs de la Grèce antique du 30 mars au 8 avril 2012. Après un périple en car et en bateau, le groupe a découvert les merveilles de l’Argolide : Corinthe, Mycènes, Epidaure et son célèbre théâtre. Ces sites furent l’objet d’une réflexion sur l’opportunité de restaurer ou non, avec des matériaux modernes, les monuments antiques. A travers le Musée National Archéologique et le musée de l’Acropole, les élèves ont pu compléter leur visite des vestiges antiques de la capitale. Une excursion dans la Grèce insulaire a également été réalisée grâce à une croisière d’une journée sur l’île d’Egine. Paradoxalement, Apollon, le dieu du soleil, s’est fait plus discret lors de la visite de son sanctuaire à Delphes. Mais la brume entourant les montagnes a permis aux élèves de s’imprégner de la magie du lieu. Enfin, dernier regard sur la Grèce, le site d’Olympie, dédié à Zeus, a révélé ses secrets. Chacun gardera, sans doute, un souvenir impérissable de ce voyage riche en surprises et en découvertes.
 
Le temple d’Apollon à Corinthe


 

Olympie


 

Le temple d’Aphaïa (Egine)


 

 

Avril 2011 : A la découverte de l’Italie

-  Tous les chemins mènent à Rome. Les latinistes et les hellénistes du collège et du lycée Albert Thomas le savent bien. Du 4 au 9 avril 2011, quarante-sept élèves ont découvert différents sites de l’Italie antique et moderne, à commencer par Rome avec le Colisée, le Forum, le Palatin, le théâtre de Marcellus, le Circus Maximus, les gigantesques thermes de Caracalla, le Forum Boarium, l’Ara Pacis, le Panthéon, la Bouche de la vérité, le monument de Victor Emmanuel, la place d’Espagne, la Place Navone, le Château Saint-Ange et le Vatican. Le parcours à travers l’histoire antique s’est poursuivi par la visite d’Ostie, l’ancien port de Rome et de la villa Hadriana à Tivoli. Un petit détour par la villa d’Este a permis aux élèves d’admirer la magnificence de ses fontaines, tandis que les vestiges de Pompéi et d’Herculanum leur ont offert un panorama de la vie antique dans toute sa splendeur. La semaine s’est écoulée trop rapidement, mais nos petits voyageurs espèrent retourner un jour à Rome. En témoigne la traditionnelle pièce jetée dans la fontaine de Trévi....

 

Le Colisée
 
La Villa Hadriana
 


 



 

Avril 2010 : Au cœur de la Provence Romaine

-  Du 6 au 8 avril 2010, trente-quatre élèves du collège et du lycée sont partis au cœur de la Provence pour découvrir les sites antiques, en commençant par Orange. Au centre de cette agglomération, appelée autrefois Arausio, se dresse le théâtre romain le mieux conservé de toute l’Antiquité, avec son imposant mur de scène, tandis qu’à l’entrée de la ville resplendit le célèbre Arc, tout récemment restauré. La visite s’est poursuivie avec le Pont du Gard, pièce maîtresse de l’aqueduc qui alimentait en eau la Nîmes Antique. Les yeux remplis de ces prestigieux monuments, notre groupe a rejoint son centre d’hébergement, à Méjannes Le Clap, dans un cadre magnifique, en bordure des Cévennes. Le lendemain, nous sommes partis à la découverte de l’antique Arelate (« la ville des marécages ») qui porte aujourd’hui le nom d’Arles. Bien connue pour ses arènes, son théâtre antique (moins bien conservé qu’à Orange, malheureusement) et ses Alyscamps (nécropole dont le nom est une déformation provençale des Champs Elysées), cette agglomération remonte au VI° siècle avant JC. Créée par les Ligures, elle devient un comptoir grec, avant d’être une colonie romaine au I° siècle avant JC. Glanum, autre site où se croisent les influences gauloises, grecques et romaines nous accueillit ensuite pour nous livrer ses secrets : la source du dieu Glan était autrefois célèbre pour ses vertus curatives et aurait soigné les rhumatismes d’Agrippa, le lieutenant d’Auguste. Après avoir contemplé les Antiques (un mausolée et un arc) trônant devant Glanum, nous avons continué notre route en direction du parc archéologique de Beaucaire. Les élèves ont ainsi pu observer un combat de gladiateurs et pratiquer différents ateliers : sports et écritures antiques, théâtre. La journée s’est achevée par un repas romain, avec au menu : purée de pois chiches et d’olives, fromage blanc au miel et à la menthe, bœuf aux épices, blé aux raisins de Corinthe, dattes et abricots au miel. Enfin, le voyage s’est achevé par la visite de Nîmes, avec les arènes, la Maison Carrée, les Jardins de la Fontaine, et la Tour Magne, où après une ascension de cent vingt-quatre marches, nous attendait un magnifique panorama de la ville.
 
Le Pont du Gard

 

Le théâtre d’Orange



 

Mars 2009 : Petite Odyssée en Grèce

-  Du 20 au 29 mars, quarante-sept élèves du collège et du lycée Albert Thomas ont découvert les merveilles de la Grèce antique en compagnie de quatre de leurs professeurs. D’Athènes à Olympie, les images et les récits entrevus dans les textes étudiés en grec et en latin ont pris corps... L’Acropole a livré ses secrets, faisant apparaître derrière la monumentale entrée des Propylées, le Parthénon dédié à la déesse Athéna. Les légendes et les mythes grecs se sont incarnés au fil des visites : Corinthe résonnait encore des tragiques destinées de Sisyphe, de Glauké et de Pyrène, tandis que Mycènes, l’ancestrale cité d’Agamemnon témoignait d’un riche passé historique et littéraire. Puis ce fut le majestueux théâtre d’Epidaure à l’acoustique impressionnante, conservé presque intact depuis l’Antiquité, sans oublier le site archéologique de Delphes, environné de splendides paysages montagneux. Une excursion à l’île d’Egine a aussi permis aux hellénistes et aux latinistes de découvrir la Grèce insulaire, ses ports, ses petites ruelles insolites et les pistaches ( spécialité éginète). Mais le voyage fut réellement celui des contrastes : sur le ciel bleu du Péloponnèse se détachaient des montagnes encore enneigées, rappelant que la Grèce est un pays varié alliant la neige et le soleil, comme l’antique et le moderne.
 
Devant le Parthénon

 

Delphes


 

Le canal de Corinthe


 



 

Mars 2008 : Direction l’Italie !

-  Du 30 mars au 4 avril, quarante-neuf latinistes du collège et du lycée Albert Thomas, accompagnés par cinq de leurs professeurs, sont partis à la découverte de l’Italie romaine. Hébergés à Fiuggi, une jolie localité montagneuse du Latium, les élèves ont visité jour après jour les prestigieux vestiges de la Rome antique : les thermes de Caracalla, le Circus Maximus, le forum, le Palatin, le Colisée, la colonne Trajane, le mausolée d’Hadrien (devenu château Saint-Ange), le Panthéon et l’Ara Pacis. Des excursions à Ostie (le port de Rome), à la villa Adriana (près de Tivoli) et à Pompéi, une ville proche de Naples et figée en l’état, suite à l’éruption du Vésuve de 79 avant JC, ont révélé aux collégiens et aux lycéens les réalités et les arcanes de la vie quotidienne dans l’antiquité. Impressionnés par la taille de certains monuments, ils seront dorénavant à même de mieux comprendre les situations et les événements évoqués par les textes latins. Le séjour, complété par un itinéraire dans la Rome Baroque et moderne et d’un après-midi à la Villa d’Este restera sans doute gravé dans la mémoire de tous comme un souvenir impérissable et grandiose, doublé d’un précieux enrichissement culturel.
 
Les élèves au Circus Maximus


 

Le Forum
 

 

La villa d’Este
 




 

Avril 2007 : Cap sur la Provence

-  Le 18 et le 19 avril, trente-cinq élèves du collège et du lycée (de la 3° à la terminale) ont visité les vestiges gallo-romains du Sud de la France. Le site de Vaison-la-Romaine offrait une vision de l’habitat de l’époque tandis que la ville d’Orange illustrait à merveille la vie publique et institutionnelle avec son arc de triomphe et son théâtre prodigieusement conservés. Après une nuit dans un centre d’accueil à Nîmes, l’antique cité de Nemausus nous livra ses secrets : de la Tour Magne aux arènes en passant par la Maison Carrée, les latinistes ont pu découvrir la richesse du patrimoine nîmois. Un film en trois dimensions, diffusé à l’intérieur de la Maison Carrée retraçait d’ailleurs les hauts faits et les personnalités qui ont marqué l’histoire de la ville. Le voyage s’est ensuite terminé par la découverte du Pont du Gard. Au fil des visites, les élèves ont ainsi appris pourquoi la Tour Magne avait perdu un étage à cause d’une prophétie de Nostradamus, pourquoi en dépit de son nom, la Maison Carrée occupait un espace rectangulaire et les raisons pour lesquelles Nîmes avait été surnommée la « Rome Française ». Si vous voulez connaître ces réponses, nous vous engageons, vous aussi à découvrir la Provence Romaine, et pourquoi pas, à vous inscrire à l’option latin !
 
L’arc de triomphe d’Orange


 

Les arènes de Nîmes

 

 

Avril 2006 : découverte de la Germanie Romaine (article de Bernard Berthier)


-  Quarante élèves de seconde et de première du lycée Albert Thomas, accompagnés de trois professeurs du lycée et d’une traductrice germanophone, ont fait du mardi 18 au samedi 24 avril un voyage d’études en Rhénanie. Mardi 18 avril : trajet en car par la Bourgogne, la Lorraine et son ex-bassin minier, le Luxembourg. Arrivée vers 15h à Trèves et visite guidée d’une ville qui connut son heure de gloire au IVe siècle quand elle fut pour un temps, sous Constantin, capitale de l’empire romain. Les monuments romains principaux que nous avons vus sont la Porta Nigra, l’Aula Palatina, toutes deux impressionnantes encore, et les thermes impériaux, en ruines. La ville possède aussi de beaux bâtiments médiévaux : une cathédrale (“Dom” en allemand) d’origine romane, remaniée au cours des siècles et notamment à l’époque baroque, avec un cloître charmant, et accolée à elle, une grande église gothique en croix grecque. La Simeonstrasse et la place du marché montrent des façades à colombages, aux couleurs vives, avec des statues et des devises latines diverses. La journée s’est terminée par l’installation à l’Auberge de jeunesse, au bord de la Moselle, où nous passerons les quatre nuits du voyage. Mercredi 19 avril : Excursion à Mayence, et tout d’abord visite de son riche musée Gutenberg, dont la presse en bois fut maniée sous nos yeux par une démonstratrice allemande avec l’aide de l’un de nos élèves. Le pique-nique au bord du Rhin fut suivi d’un parcours dans la vieille ville, avec visite du remarquable “Dom” et de son cloître aux monuments funéraires baroques (avec crânes), puis des rues à maisons à colombages et de l’église baroque Saint-Ignace, des fondations de l’amphithéâtre romain disparu, et, dans la citadelle, des ruines peu parlantes du monument de Drusus, l’héritier présomptif du trône d’Auguste mort accidentellement d’une chute de cheval en Germanie. Jeudi 20 avril : Excursion à Coblence, célèbre lieu d’émigration des nobles français sous la Révolution. Au confluent (d’où le nom de la ville) du Rhin et de la Moselle se dresse le Deutsches Eck, avec la statue équestre de Guillaume Ier. Contournant l’église Saint-Castor et remontant le Rhin, nous sommes passés devant le couvent des Capucins, puis avons vu la façade classique (fin XVIIIe siècle) du château du Prince électeur. Temps libre avant le retour par Belginum, un village gaulois où à des fouilles commencées s’est ajouté récemment un petit musée très propre et très pédagogique exposant les trouvailles de ce lieu où se sont confrontées durant des siècles les civilisations celtique, germanique et romaine. Retour à Trèves par les méandres de la Moselle et les vignes pentues des rives, avec arrêt dans une cave (“Weingut Manfred Breit”). Vendredi 21 avril : Excursion (trop courte hélas !) à Cologne. D’abord, visite guidée du splendide musée Romain-Germanique (le voyage était destiné en premier lieu à la connaissance de la civilisation romaine en Germanie), avec le monument de Poplicius, et une exposition de verres de grande valeur. Pique-nique à proximité de la cathédrale, devant une exposition de mille statues quasi identiques faites d’objets récupérés et agglomérés ; puis visite de cette gigantesque cathédrale, construite en cinq ou six siècles. Certains élèves choisiront de monter dans la tour, sous le clocher. Visite aussi d’une des plus ancienne fabrique d’eau de Cologne, l’entreprise 4711, nom tiré du numéro dans la rue donné par l’occupant français à l’époque de Napoléon.  Samedi 22 avril : après les adieux à l’Auberge de jeunesse (Jugengästhaüs), temps libre et visite personnelle de la ville et de ses magasins. Entre 9h du matin et midi, nous voyons les rues s’animer et vivre les autochtones : un baladin se transforme en fontaine, les bus portent le portrait de l’enfant du pays, Karl Marx, deux personnes s’installent dans un taxi à vélo… Retour avec embouteillage à Luxembourg et détour quasi culturel par les vignes du Beaujolais et le col des Écharmeaux. Arrivée au lycée Albert Thomas vers 21h.
 
En route pour Trèves
 

En route pour Trèves

La Porta Nigra (Trèves)

La Porta Nigra (Trèves)

 

Mai 2005 : Saint-Romain en Gal et Vienne

-  Petite visite d’une journée au musée de Saint-Romain en Gal, à côté de Vienne.

Le temple de Vienne

Le temple de Vienne

Le musée de Saint-Romain en Gal

Le musée de Saint-Romain en Gal

Pièces jointes
Aucune pièce jointe